La maternité de substitution “sociale”

pregnantSuite à l’attention que porte les médias au sujet de la maternité de substitution sociale, j’ai senti qu’il était important d’ajouter à la conversation et non pas seulement du sensationnalisme ou d’essayer de créer une histoire la où il n’en existe pas.

Dans l’ agence, le nombre de femmes qui nous ont visité afin d’entreprendre une maternité de substitution sociale uniquement pour des raisons de vanité est plutôt rares, mais cela ne signifie pas qu’il n’existe. Cependant, les motivations pour lesquelles certaines femmes disent qu’elles veulent travailler avec une mère porteuse plutôt que d’etre enceinte eux-mêmes de leur bébé – en dehors de raisons médicales ou purement narcissique – varient considérablement.

Par exemple, certaines femmes sont au top de leur carrière, elles ont passé d’innombrables heures consacrées à leur éducation et leur profession et ne veulent pas manquer l’opportunité d’une promotion ou d’un projet qui les mènera plus haut. Certaines sont actrices ou modèles qui ont passé toute leur vie à poursuivre leur rêve, et disparaître de la vie public, même pour quelques mois, pourrait éventuellement signifier la perte de tout les efforts et sacrifice qu’elles ont réalisé. Certaines femmes ont en faite peur de porter un enfant, une peur si intense que les psychologues ont un nom pour cela: Tokophobia. Pour d’autres, elles ont peut-être connues leur partenaire tard dans la vie ou retardé leur projet maternelle parce qu’elles ont poursuivies leurs études ou sacrifier leur vie personnelle pour leur carrière professionnel. Dans ces cas, les chances de fausse couche ou d’anomalies génétiques et / ou physiques est significativement plus élevé que si elles avaient donné naissance plus tôt. Il y a aussi d’autres femmes qui ont eu des grossesses traumatiques, et d’être à nouveau enceinte n’est tout simplement pas une option, bien que physiquement, elles vont bien.

Pour ces femmes, la maternité de substitution sociale est une alternative viable – elles veulent être mères; mais elles ne pensent pas que la grossesse est bon pour elles. Choisir cette option n’est pas une décision facile à prendre et il n’y a pas de corrélation entre le choix de cette voie et le type de mère qu’elle seront. Il est inquiétant que tant de gens mettent en avant le jugement et les étiquettes sur ces femmes, quand tout ce qu’elles essaient de faire est de créer une famille.

Maintenant plus que jamais, les femmes sont à la recherche de tout avoir. Qui peut nous blâmer? Nous avons vu nos homologues masculins se voire offrir des postes d’emploi de premier plan, tout en ayant des enfants à 60 ans sans être appelé égoïste ou méprisés.

Malheureusement pour les femmes la nature ne nous permet qu’un certain laps de temps pour tout avoir. Si nous ne le faisons pas, nous perdons. C’est tout, pas plus de chances. Heureusement, la science et la technologie offrent maintenant aux femmes la possibilité et les moyens de fonder leur propre famille et selon leur propre calendrier. Les interventions telles que la congélation des ovules et les mères porteuses donnent aux femmes la liberté et plus d’options.

En travaillant dans cette industrie, j’ai apprise une chose, c’est que l’amour d’une mère envers son enfant va au-delà du lien qui se crée dans l’utérus. Cela est attesté non seulement par les parents adoptifs et enfants adoptés, mais aussi par les enfants nés par gestation pour autrui. Je pense qu’il est juste de dire que ces parents aiment aussi fortement leurs enfants que les parents qui sont génétiquement liés à leurs enfants. Je n’adhère pas à l’idée que donner naissance à un enfant résulte en un amour plus fort entre la mère de naissance et de son enfant qu’entre une mère qui n’a pas donnée naissance et son enfant.

La maternité de substitution sociale n’est certes pas pour tout le monde. Et juste parce que la maternité de substitution sociale est une possibilité, cela ne signifie pas que chaque femme va choisir cette voie et ne plus vouloir porter son propre enfant. Il ne signifie pas non plus que la mère qui choisit cette voie, soit une femme égoïste ou vaine. Il s’agit simplement d’une option, et pour certaines femmes cette option aidera leurs rêves de maternité de se réaliser.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>